Paul Angier, “disciple” (notamment…) de Mellin de Saint-Gelais (1544)

Dernière mise à jour : 24 août 2015

Paul Angier, L’honneste Amant, paru dans Le Mespris de la court, Paris, Galiot du Pré, 1544.

Voir la numérisation de l’ouvrage.

L’honneste Amant et la pièce post-liminaire dans laquelle Paul Angier mentionne Clément Marot, Mellin de Saint-Gelais, Antoine Héroët, Hugues Salel, Bertrand de La Borderie, François Rabelais, Maurice Scève et Claude Chappuys, sont notamment réédités dans les Opuscules d’amour (Lyon, Jean de Tournes, 1547). [Voir la numérisation de l’ouvrage]. 

Angier, dans la querelle des Amyes, s’oppose à Charles Fontaine. Le jeune Guillaume Des Autels, dans un échange épistolaire qu’il entretient avec ce dernier, juge sévèrement le huitain liminaire que nous reproduisons ci-dessous (pour la critique formulée par Des Autels, voir cet article du carnet).


angier

A tresscientifiques poetes, Marot, sainct Gelais, Heroet,
Sa[l]el, Borderie, Rabelais, Seve, Chapuy
et autres poetes.

Paul Angier leur humble disciple

Salut. [n.p].

     Si à vos yeulx vient s’offrir quelque foys
Cest oeuvre mien escript en rude stille
Divins espritz : ô Poetes Françoys
Suportez moy, et par faveur utille
Benignement couverture subtille,
Metez dessus mes faultes differentes :
Et si cela faictes qui est facille
Nulles seront ou à nulz apparentes.


Pour citer cet article :
SICARD Claire, « Paul Angier, “disciple” (notamment…) de Mellin de Saint-Gelais (1544) », Démêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 3 mai 2013, mis à jour le 24 août 2015 [En ligne] http://demelermellin.hypotheses.org/768.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search