B.N. NAF 11688 (ms. Brantôme)

Fiche complète
Dernière mise à jour : 10 août 2015
Addendum bibliographique : 30 novembre 2016 

Ms. B.N. NAF 11688, dit manuscrit Brantôme

Datation : avant 1570 pour la 1ère section ; c. 1584 pour la 2nde.

Le B.N. NAF 11688 est un recueil de poésie. Il contient des pièces de Brantôme (2nde partie, « Aulcunes Rymes de mes jeunes amours », f. 197 à 238) mais aussi des textes d’autres poètes qui sont rarement identifiés dans le manuscrit (1ère partie, « Recueil de poésies diverses », f. 1 à 196, ainsi que quelques-unes des pièces de la seconde section, malgré son titre). 


Plan de la fiche

1. Historique du manuscrit et de ses éditions modernes
2. Pièces de Saint-Gelais


1. Historique du manuscrit et de ses éditions modernes

Etienne Vaucheret a édité ce codex (Brantôme, Recueil des Dames, poésies et tombeaux, éd. Etienne Vaucheret, Paris, Nrf-Gallimard, La Pléiade, 1991). Nous empruntons les informations bibliographiques ci-dessous à sa notice, p. 1467-1478.

Le manuscrit est découvert à Périgueux par le docteur Galy à la fin du XIXe siècle. Il en donne une première publication en 1880 sous le titre Poésies inédites de Pierre de Bourdeilles seigneur abbé de Brantôme, baron de Richemont, publiées d’après le manuscrit originalCette publication est reprise par Lalanne, l’éditeur des Oeuvres complètes de Brantôme, dans son tome X, 1881. L’ouvrage est composé des pièces de la 2nde section, à l’exception des plus grivoises, ainsi que d’une partie des pièces de la 1ère section. Ces poèmes sont tous attribués par Galy à Brantôme.

Le codex est ensuite acquis par la BNF (1923) et fait l’objet d’une deuxième édition en 1927 par Louis Perceau qui se montre plus restrictif dans ses attributions. Il prend le parti de ne publier que la 2nde section comme en témoigne d’ailleurs le titre qu’il choisit – Recueil d’aulcunes Rymes de mes jeunes amours. Son analyse plus précise des différentes mains et des signes marginaux du manuscrit le pousse en outre à écarter certaines des pièces de cette 2e partie. Il remarque notamment qu’un astérisque, placé devant certains poèmes semble indiquer que les textes concernés ne sont pas de Brantôme même lorsque leur auteur n’est pas identifié par ailleurs. Son constat semble corroboré par le fait que toutes les pièces de la section dont on connaît l’auteur et qui ne sont pas de Brantôme (Ronsard, Du Bellay ou Desportes) sont précédées de cet astérisque. Il fait donc le choix d’exclure du corpus de Brantôme toutes les pièces ainsi marquées dans la seconde partie du ms. BN NAF 11688, soit une trentaine – dont une dizaine identifiées – sur les 119 que contient la section.

Dans son édition de 1991, Vaucheret choisit de livrer l’intégralité des pièces françaises du manuscrit en ne donnant que l’incipit des textes dont il est sûr qu’ils sont l’oeuvre d’autres poètes que celui qu’il édite et en reproduisant intégralement en revanche tant les poèmes attribués avec certitude à Brantôme que ceux dont l’identité de l’auteur lui reste inconnue. Il donne les attributions de pièces figurant dans le manuscrit lorsqu’il a pu les reconstituer. Pour les poètes autres que Saint-Gelais, on peut compléter cette liste par celle qui figure dans notre notule intitulée « De quelques attributions dans le ms. Brantôme (B.N. NAF 11688)« .

Retour en haut de la page

2. Pièces de Saint-Gelais

Parmi les poèmes de la première partie du recueil figurent près d’une cinquantaine de pièces de Saint-Gelais. Vaucheret en identifie 32 auxquelles nous ajoutons 15 textes supplémentaires,

  • soit qu’ils figurent dans l’édition moderne de Stone (« publié dans les œuvres de SG »),
  • soit qu’ils aient été identifiés par la critique (le titre court de la publication concernée est alors indiqué, on trouvera la référence exacte dans la bibliographie critique),
  • soit que l’examen d’autres sources du XVIe siècle permette de proposer l’attribution,
  • soit enfin que la place du poème dans le ms. Brantôme lui-même nous engage à penser que la pièce puisse être de Saint-Gelais (2 cas).

La numérotation adoptée par l’édition Vaucheret est rappelée devant chaque incipit. La présence d’un astérisque signale que le poème est peut-être de Saint-Gelais, celle de deux astérisques que l’attribution est plus douteuse.

Incipit Source de l’attribution à Saint-Gelais
3 Dictes moy, doulces tourterelles* Dans la section du ms. CP Bérès 62 / Sourget 22 copiée vraisemblablement par SG, qui comporte 26 pièces de lui (sur 34) et dont les autres sont peut-être de lui.
18 Sainct-Augustin instruisant une dame Txt. attribué à SG dans le ms. Dupuy 736 et par Saulnier, « Autour du colloque de Poissy », 1958.
28 Si j’ayme ou non, je n’en dis rien Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
37 Qui est ce corps que ce grand peuple suit Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
69 De tant de peine endurer Txt. publié dans les œuvres de SG.
85 De me tourmenter et pleindre** Hypothèse de Simonin, “De Marot à Ronsard : Les Trad. de Latin en François (1550 et 1554)”.
92 Trois compaignons pensants en trois compaignes Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
93 Si je vous ay donné mon cœur en gage Txt. publié dans les œuvres de SG « S’amour vous a donné mon cœur en gage ».
113 Endemion par fermeté Strophes 2, 9, 19, 7, 20, 12 et 5 de « La tramontane a bien sondé », pièce parue dans les Œ. de 1547 et placée entre d’autres pièces de SG dans le ms. Vat. Pal. Lat. 1984.
114 L’estoille qui n’a changement Strophes 11, 10, [v. 11 à 15 inédits], 1 et 4 de « La tramontane a bien sondé », pièce parue dans les Œ. de 1547 et placée entre d’autres pièces de SG dans le ms. Vat. Pal. Lat. 1984.
193 Quand vous voirez sainct François en peinture Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
194 Quant Amour fera tel ouvrage Dans le ms. Belin 370, inédit signalé par Rouget, « Un poète “sans oeuvre” : sur des vers inédits de M. de S.G. ».
195 Dieu feit grace à la Madeleine Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
196 Bien pouvez chandelles et cierges Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
197 On ne sçauroit tant de fleches conter Dans le ms. Belin 370, inédit signalé par Rouget, « Un poète “sans oeuvre” : sur des vers inédits de M. de S.G. ».
198 J’ay veu sans songe et sans peinture Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
199 L’ennemy de ce sainct Archange Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
200 Si charité s’ordonne par raison Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
201 Amour n’est plus enfant comme il souloit Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
202 L’aveugle archer qui si justement tire Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
203 L’heureux flambeau qui faisant son office Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
204 Prestez moy l’un de vos yeux bien apris* Au cœur de la sous-section du ms. Brantôme contenant plus d’une trentaine de pièces qui sont toutes de SG.
205 Dieu tout puissant declara en ce jour Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
206 Las quant sera le moys, le jour et l’heure Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
207 En un jardin après longue oraison Txt. publié dans les œuvres de SG.
208 Ce sainct martyr en son gril advisant Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
209 A ce martyr plus qu’à autre je ressemble [sic] Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
210 Amour a faict du cœur qui estoit mien Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
211 Le nom de foy et de bonté Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
212 Comme on voit en ce sainct ensemble Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG sous l’incipit « Comm’ en ce sainct on voit uniz ensemble ».
213 Ce bon vieillard qui bat sa coulpe Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
214 La durté qui dans un cœur domine Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
215 Ne craignez que le feu cuisant Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
216 Heureux le sainct qui sceut si bien combattre Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
217 Les pellerins qui vont en Compostelle Dans le ms. Belin 370, inédit signalé par Rouget, « Un poète “sans oeuvre” : sur des vers inédits de M. de S.G. ».
218 Amour m’a faict un voyage entreprendre Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
219 Si Dieu vouloit que ma maistresse Dans le ms. Belin 370, inédit signalé par Rouget, « Un poète “sans oeuvre” : sur des vers inédits de M. de S.G. ».
220 L’on dit qu’il faict heureux voyage Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
221 Un pauvre hermite en rivage escarté Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
222 Sa roue à Fortune je laisse Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
223 Mon Dieu, si mes maux infinis Txt. publié dans les œuvres de SG.
224 S’il vous plaisoit marquer en teste Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
225 Ne cherchez rien en autre image Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
226 Que vous sert il de me vouloir cognoistre* Dans la sous-section du ms. Brantôme contenant plus d’une trentaine de pièces qui sont toutes de SG.
227 O que d’ennuys à mes yeux se presente Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
228 O sottes gent qui se va travailler Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.
239 Si Dieu nous faisoit devenir Txt. identifié par Vaucheret, publié dans les œuvres de SG.

Retour en haut de la page

Addendum bibliographique (30/11/16) :
Signalons que l’année suivant la publication du présent article, François Rouget a fait paraître un travail sur le même sujet qui aboutit sensiblement aux mêmes conclusions que celles que nous présentons ici. En voici les références : ROUGET François, « Présence de Mellin de Saint-Gelais dans l’album poétique de Brantôme », Zeitschrift für französische Sprache und Literatur, Volume 125, n°3, juillet 2016, p. 261-274.


Pour citer cet article :
SICARD Claire et JOUBAUD Pascal, « B.N. NAF 11688 (ms. Brantôme) », Démêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 10 août 2015 [En ligne] http://demelermellin.hypotheses.org/3617.