« Laissez la verde couleur » – Indications bibliographiques

Dernière mise à jour : 9 décembre 2017

Cette notice est en cours d’élaboration. Elle sera complétée progressivement.

Genre : chanson.

Élément de datation : après 1535 (date de la publication de vers d’Amomo qui ont en partie inspiré la chanson) et avant 1543 (datation du ms. B.N fr 2336).


Plan de la fiche

1. Variantes de la pièce

a. Titres
b. Incipit

2. Où trouver la pièce ?

a. Sources du XVIe siècle

Imprimés
Manuscrits
Recueils de musique

b. Editions modernes

c. Enregistrement

3. Bibliographie critique
4. Textes du XVIe siècle évoquant la pièce

a. Timbres
b. Autres

5. Généalogie de la pièce


1. Variantes de la pièce
a. Titres donnés à la pièce

– Elegie, ou chanson lamentable de Venus sur la mort du bel Adonis.
– Deploration de Venus sur la mort du bel Adonis.
– Lamentation de Venus en la mort d’Adonis
[- Lamentaon [sic] de Venus en la mort d’Adonis, B.N. fr. 842].
– Lamentacion de Venus en la mort sa dame pour reciter en façon de conte clare d’Espaigne [Ms. B.N. NAF. 1158].

– La mort d’Adonis. S.G. [Vaticane ms. Pal. Lat. 1984].

Retour en haut de la page.

b. Variantes de l’incipit

Laissés la verte couleur
– Laissez la verte couleur [Ms. B.N. fr 842].

Retour en haut de la page.

2. Où trouver la pièce ?
a. Sources du XVIe siècle
* Imprimés

– Deploration de Venus sur la mort du bel Adonis, Lyon, Antoine du Moulin pour Jean de Tournes, 1545 (Université d’Harvard).
Le discours du voyage de Constantinople, envoyé dudict lieu à une damoyselle de France , par le seigneur de Borderie. La fable du Faulx cuider, envoyée à Madame Marguerite fille du roy. Déploration de Vénus sur la mort du bel Adonis. Avec autres compositions, Paris, Gilles Corrozet, 1546, f. 53 v° – 57 r°.
– Deploration de Venus sur la mort du bel Adonis, Lyon, Antoine du Moulin pour Jean de Tournes, 1547, p. 3-10 (Mazarine).
Œuvres, Lyon, Pierre de Tours, 1547, p. 49-53.
– Deploration de Venus sur la mort du bel Adonis, Lyon, Antoine du Moulin pour Jean de Tournes, 1548, p. 3-10 (Arsenal 8-BL-11228).
Le Livre de plusieurs pieces, C’est à dire, faict et recueilly de divers Autheurs, comme de Clement Marot, et autres : ce que tu verras en la page suyvante, Lyon, Nicolas Bacquenois, 1548, f. 63 r°-f. 66 r°.
Le livre de plusieurs pieces, dont le contenu se treuve en la page suyvante, Paris, Gilles Corrozet, Arnould l’Angelier et François Girault, 1548, f. 65 r°-73 r°.
– Deploration de Venus, Gand, Girard de Salenson, 1554 (Arsenal 8-BL-11229) [reproduction à l’identique de Tournes, 1547].
Le Recueil de toutes les sortes de chansons nouvelles, rustiques et musicales, et aussi ceulx qui sont dans la déploration de Vénus, Lyon, Georges Poncet, 1555 (BNF RES-YE-2625).
– Deploration de Venus sur la mort du bel Adonis, Lyon, Antoine du Moulin pour Jean de Tournes, 1556, p. 3-10 (Chantilly).
Recueil des chansons, tant musicales que rurales, anciennes et modernes, par le moyen desquelles on pourra facilement apprendre la poësie et stile de composer en rime françoise, Paris, Vincent Sertenas, n.d. [1557 selon Frank Dobbins] (British Library 11475 a 39).
– Déploration de Vénus, sur la mort du bel Adonis, Paris, 1561 [édition citée par D. Stone Jr., non trouvée par ailleurs].
Le Recueil de plusieurs Chansons nouvelles. Avec Plusieurs autres Chansons d’amours, plaisantes et recreatives, qui n’ont jamais esté imprimées, jusques à present : nouvellement composées par divers Autheurs, Lyon, s.n., 1572 (B.N. Rothschild 3296), p. 137.
Recueil et eslite de plusieurs belles chansons joyeuses, honnestes et amoureuses, partie non encore veües, et autres, colligées des plus excellents Poëtes François, (tome 1), Anvers, Etienne de Walcourt pour Jean Waesberge, 1576, f. 33 r° – 35 v°.

Retour en haut de la page.

* Manuscrits

Ms. B.N. fr. 2336 [c. 1542-1543], f. 101 r° – 103 v°.
– Ms. Chantilly 523, section 1 [c. 1544], f. 173 r° – 175 v°.
– Ms. B.N. NAF. 1158 [c. 1545-1550], f. 156 r° – 160 v°.
– Ms. Soissons 201 [c. milieu XVIe siècle], f. 40 sq.
– Ms. Vaticane Pal. Lat. 1984 [après 1558], f. 30 v° – 31 v°.
– Ms. B.N. fr. 885 [après 1569], f. 181 v° – 185 v°.
– Ms. B.N. fr. 842 [après 1569], f. 129 r° – 133 r°.

Vienne 10.162 [fin XVIIe – début XVIIIe siècle], f. 23 r° – 27 r°.

Retour en haut de la page.

* Recueils de musique

– Premier livre de chansons en quatre volumes nouvellement composées en musique à quatre parties, par M. Pierre Certon, maistres des enfans de la S. Chapelle du palays, Paris, Adrian Le Roy et Robert Ballard, 1552 (rééd. 1564 – trois premiers volumes consultables sur Gallica), f. 1 v° – 2 r°.
Second livre de guiterre, contenant plusieurs chansons en forme de voix de ville, Paris, Le Roy et Ballard, 1556 (RISM 1556/L2044, musiques de Pierre Certon – table et liens vers les textes consultables ici ; fac-similé consultable ici), f. 1.
Tiers livre de chansons nouvellement composé en Musique à quatre parties, par M. Jaques Arcadet, et autres autheurs, imprimé en quatre vollumes, Paris, Adrian Le Roy et Robert Ballard, 1561 (rééd. 1567 – consultable ici : bassus, superius, ténor – et 1573 – consultable ici), f. 3 v° – 4 r°.
Premier Livre de chansons en forme de vau de ville, Paris, Adrian Le Roy, 1573 (RISM 1573/L2042).
Le recueil des plus belles et excellentes chansons en forme de voix de ville, tirées de divers autheurs et Poëtes François, tant anciens que modernes. Ausquelles a esté nouvellement adapté la Musique de leur chant commun, à fin que chacun les puisse chanter en tout endroit qu’il se trouvera, tant de voix que sur les instruments, Paris, Claude Micard, 1576 (Jean Chardavoine) – consultable sur Gallica, f.  72 v° à 76 r°.
* Réédition remaniée : Le recueil des plus belles et excellentes chansons en forme de voix de ville, tirées de divers autheurs et Poetes François, tant anciens que modernes. Ausquelles a esté nouvellement adapté la Musique de leur chant commun à fin que chacun les puisse chanter en tout endroit qu’il se trouvera, tant de voix que sur les instruments. Reveu et augmenté de plusieurs belles chansons nouvelles outre les pressedentes Impression, Paris, Locqueneux-Micard, 1588 (RISM 1588/13 ; consultable sur BSB et sur Gallica [Attention : contrairement à ce qu’indique la notice BNF, cette dernière numérisation n’est pas celle de l’édition de 1576 mais bien de celle de 1588. La page de titre n’est pas celle du reste de l’ouvrage], f. 130 v° – 133 v°.

Retour en haut de la page.

b. Éditions modernes

– Blanchemain Prosper, Œuvres complètes de Melin de Saicnt-Gelays, Paris, 1873, tome 1, p. 127 sq.
– Stone Donald Jr., Œuvres poétiques françaises, Paris, STFM, t. 1, p. 246 sq.

c. Enregistrements et concerts

– Plaquette de l’ensemble Entheos pour le spectacle Refaire mourir Didon sur les vers de Virgile. Les compositeurs du cardinal Charles de Lorraine relisent l’Antiquité, 2011-2012.
– Compagnie Outre Mesure, Voix de Ville & Voix des Champs, CD Livre 40 pages accompagné d’1 CD, coll. Dansez Renaissance…, n°5, 2013, plage 13.
– Ensemble Entheos et Benoît Damant, Le chant des poètes, Arcadelt ou l’Antiquité en musique, Paraty Productions, 2014, plage 20.

 

Retour en haut de la page.

3. Bibliographie critique

– Saulnier Verdun-Louis, « Remarques sur la tradition des textes de Mellin de Saint-Gelais », Bulletin de l’Association Guillaume Budé, n°2, Paris, Les Belles Lettres, 1953, p. 13-19.
– Saulnier Verdun-Louis, « Mellin de Saint-Gelais, Pernette du Guillet et l’air ‘Conde Claros’ », B.H.R., T. 32, n° 3, Genève, Droz, 1970, p. 525-537.
– Stone Donald Jr., Mellin de Saint-Gelais and literary History, French Forum, Publishers, 1983, chap. II.
– Martinez Caridad, « Conde Claros de Adonis », Il rinascimento a Lione, éd. Antonio Possenti et Giulia Mastrangelo, Rome, Ed. dell’ Ateneo, vol. 2, 1988, p. 680-697.
– Jean-Pierre Ouvrard, « Les poètes français dans les publications musicales lyonnaises du XVIe siècle », Louise Labé, les voix du lyrisme, éd. Guy Demerson, Publications de l’Université de Saint-Etienne / 2d. du CNRS, 1990, p. 80-82.
– Van Orden Kate, « Female Complaintes : Laments of Venus, Queens, and City Women in Late Sixteenth-Century France », Renaissance Quarterly, vol. 54, n° 3, 2001, p. 1-44.

– Galand-Hallyn Perrine, « Le latin à la rescousse du français. Trois humanistes autour de Vénus éplorée », Lyon et l’illustration de la langue française à la Renaissance, dir. Gérard Defaux, Lyon, éditions de l’ENS, 2003, p. 309-343.
– Zilli Luigia, « Des “vers emmiellez” de Mellin de Saint-Gelais aux “douceurs nompareilles” de Joachim Du Bellay », Le doux aux XVIe et XVIIe siècles, Ecriture, esthétique, politique, spiritualité, actes du colloque des 28-29 mars 2003, Université Jean Moulin-Lyon 3, dir. Marie-Hélène Prat et Pierre Servet, Cahiers du GADGES, n° 1, Droz, 2003, p. 43-58.
– Du Guillet Pernette, Rymes (1545), éd. Élise Rajchenbach, Genève, Droz, 2005, p. 52-54 ; p. 67-68 ; p. 172-181 ; p. 226-237.
– Rajchenbach Élise, « The Deploration de Venus sur la mort du bel Adonis : A Successful Anthology in Mid-16th Century Lyons », Reading Anthologies in Renaissance Europe (1450-1650), colloque de Dublin, org. Pollie Browmillow et Sara Barker, juillet 2010.
– Khattabi Nahéma et Sicard Claire, « Mellin de Saint-Gelais en voix de ville », communication au séminaire Chorea, Paris IV, 2011. Voir une partie du texte ici.
– Van Orden Kate, Music, Authorship, and the Book in the First Century of Print, University of California Press, 2014, p. 93-99 et p. 150-151.
– Brigitte Roussel, « Vénus endeuillée à la Renaissance« , 
Études littéraires n° 451, p. 145–158, 2014.

Retour en haut de la page.

4. Textes du XVIe siècle évoquant la pièce
a. Timbres

– Des Autels Guillaume, « Complainte sur la mort de Clement Marot par Calliope muse qui se peult chanter sur ‘Laissés la verde couleur’ faict par ledict Deshautelz », Le moy de May de Guilelme Deshautelz de Montcenis en Bourgoigne, s.l., s.n., c. 1545.

Texte numérisé : bibliothèque de Chantilly. Lien interne : article du carnet.

– Anonyme, « Deploration de la mort de Jesus Christ, qui se chante sur le chant, Laissez la verde couleur », La Grand Bible des Noelz, Tant vieux que nouveaux. Composez de plusieurs Autheurs, tant du present que du passé, lesquelz on chante vulgairement au temps de l’advenement du jour que nostre Seigneur Jesus Christ fut né de la Vierge Marie, Lyon, Benoist Rigaud, 1550, f. 94 v°- 96 v°.

Texte numérisé :  Gallica. Lien interne : article du carnet.

– Girard d’Auxonne Jean, « Or est votre temps passé / Prosperité, allegresse… » (sur Laissez la verde couleur ou Or ay je tant de douleurs ou Fault il que mette en obly ?), Cantiques sur la nativité de Nostre Seigneur Jesus Christ, En nombre de douze : odes Latines de mesme argument, trois, Et, Chansons de Quaresme, sept, Par E.G.D. Chantez au Seigneur nouveau Cantique : et que sa louange soit ouye en la congregation des bons. Pseau. CXLIX, Lyon, Pierre Fradin, 1558, p. 6.

 Girard d’Auxonne Jean, « Pleurs, soupirs, tristesse, esmoy, / Sus à mon obeissance… » (sur Laissez la verde couleur), Cantiques sur la nativité de Nostre Seigneur Jesus Christ, En nombre de douze : odes Latines de mesme argument, trois, Et, Chansons de Quaresme, sept, Par E.G.D. Chantez au Seigneur nouveau Cantique : et que sa louange soit ouye en la congregation des bons. Pseau. CXLIX, Lyon, Pierre Fradin, 1558, p. 28.

– Girard d’Auxonne Jean, « Je suis de ta passion, / Seigneur toute desolée… » (1er couplet sur Laissez la verde couleur), Cantiques sur la nativité de Nostre Seigneur Jesus Christ, En nombre de douze : odes Latines de mesme argument, trois, Et, Chansons de Quaresme, sept, Par E.G.D. Chantez au Seigneur nouveau Cantique : et que sa louange soit ouye en la congregation des bons. Pseau. CXLIX, Lyon, Pierre Fradin, 1558, p. 37.

– Pierre Jacques, dit Chasteau Gaillard, « Chanson nouvelle sur la prise de Guines, sur le chant, Laissez la verde couleur, faicte par M.I.P., dict chasteau gaillard » post-liminaire dans Antoine Fauquel, Le Discours du Testament de la prise de la Ville de Guines, composé par maistre Anthoine Fauquel, prebstre, natif de la Ville et Cité d’Amiens, Paris, Olivier de Harsy, 1558, f. B 2 v° – B 3 r°. 

Numérisation : Gallica. Pièce signalée par Laurent Vissière, « Sièges de ville en chanson », communication du 12 juin 2015 au colloque Polémique en chanson).

– Bordeaux Christophe de, « Chanson nouvelle de madame de Guyse, et de la remonstrance que lui faict monsieur son mary, sur le chant. Delaissez la verde couleur », dans Beau recueil de plusieurs belles chansons spirituelles avec celles des huguenots heretiques et ennemis de Dieu et de nostre mere saincte Eglise. Faictes et composées par maistre Christofle de Bourdeaux, Paris, Madeleine Berthelin, s.d. (c. 1569-1570), f. 10-11 – chanson composée après 1563.

Pièce signalée par Tatiana Debbagi Baranova, « Combat d’un bourgeois parisien… »,
Médialité et interprétation contemporaine des premières guerres de religion, 2014, p. 141-142.

– Bordeaux Christophe de, « Chanson sur la complaincte de saincte Suzanne, quand elle fut à mort condamnée, sur le chant Laissez la verde couleur », dans Beau recueil de plusieurs belles chansons spirituelles avec celles des huguenots heretiques et ennemis de Dieu et de nostre mere saincte Eglise. Faictes et composées par maistre Christofle de Bourdeaux, Paris, Madeleine Berthelin, s.d. (c. 1569-1570), f. 39 v°.

Pièce signalée par Tatiana Debbagi Baranova, « Chansons de combat catholiques à Paris pendant les guerres de Religion, 1560-1594 » communication du 12 juin 2015 au colloque Polémique en chanson).

– Bordeaux Christophe de, « Chanson de la deffaicte des huguenots » ; timbre : « Le chant de la verde couleur », Le Recueil des chansons des batailles et guerres advenues au Royaume de France, durant les troubles. Par Christofle de Bordeaux, et autres. Augmentées de plusieurs chansons nouvelles, Paris, Nicolas Bonfons, 1575 (Bibliothèque de l’Université de Bâle : Aleph E XI 12).

Pièce signalée par Stéphane Partiot.

– Anonyme, « Chanson lamentable d’une fille de Dijon, condamnée à mort, par son pere, Sur le chant du bel Adonis », « Fillez qui aymez honneur », Le Recueil de chansons nouvelles. Livre III, Paris, Bonfons,  1586, f. 40 r° (Arsenal).

Pièce signalée par Kate Van Orden, Music, Authorship, and the Book
in the First Century of Print
, University of California Press, 2014, p. 97
.

Retour en haut de la page.

b. Autres

– Du Guillet Pernette, « Amour avecques Psyches », Rymes, Lyon, Jean de Tournes, 1545, p. 49-59.

Texte numérisé : Gallica.

– Thomas Sébillet, Art poétique François, Paris, Arnoul L’Angelier, 1548.

Texte numérisé : BSM.

– Du Bellay Joachim, La Deffence et illustration de la langue françoise, Paris, 1549.

Transcription et numérisation de l’œuvre : BVH. Lien interne : article du carnet.

– Des Autels Guillaume, Réplique aux furieuses défenses de Louis Meigret, Lyon, Jean de Tournes et Guillaume Gazeau, 1551, p. 62.

Texte numérisé : Gallica. Lien interne : article du carnet.

– Salmon Macrin Jean, « Adonis Theocriti ex Mellini Sangelasii Cantilena », Salmonii Macrini Juliodonensis Cubicularii regii Naeniarum libri tres, De Gelonide Borsala uxore charissima : quae annos XXXX, menses II, dies XV nata, obiit XIII Junii, Anno domini M.D. XXXXX, Paris, Michel de Vascosan, 1550, p. 141-144 (et dernière).

Texte numérisé : MDZ-Reader. Lien interne : article du carnet.

– Aneau Barthelémy, Quintil Horatian, Lyon, Jean Temporal, 1551 [à la suite de l’Art poétique de Sébillet], f. N 4 v° et 5 r°.

Numérisation : Gallica (éd. 1555, f. 100 v°.).

– Béreau Jacques, Églogue VIII « Merlin », Les églogues et aultres oeuvres poétiques, Poitiers, Bertrand Noscereau, 1565.

Edition moderne : p. 69-75. Lien interne : article du carnet.

– Pasquier Étienne, Recherches de la France, Livre VII, chapitre 7 (2nde moitié XVIe siècle – début XVIIe siècle).

Edition de 1721 : p. 627-628.

Retour en haut de la page.

5. Généalogie de la pièce

– Bion, première idylle.
– Alamanni, « Morte di Adone » (incipit : « Lascia o Venere bella il verde e’l bianco », Églogue X), Opere toscane, Lyon, Sébastien Gryphe, 1531-1533.
– Amomo (Antoine Caracciolo), Rime toscane D’Amomo Per Madama Charlotta d’Hisca, Paris, Simon des Colines, 1535.

Retour en haut de la page.

Annexe – Quelques représentations de la mort d’Adonis dans les Beaux-Arts

Pour citer cet article : JOUBAUD Pascal et SICARD Claire, « « Laissez la verde couleur » – Indications bibliographiques », Demêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 19 septembre 2012, [En ligne] https://demelermellin.hypotheses.org/361.