“De moins que rien à peu l’on peult venir”, paroles de Saint-Gelais, musique de Crecquillon, Recueil des Fleurs. Premier Livre, Louvain, Phalèse, 1569 (RISM 1569/9)

Dernière mise à jour : 3 août 2015

Recueil des Fleurs produictes de la divine musicque à trois parties, par Clemens Non Papa, Thomas Cricquillon, et aultres excellens musiciens. Premier Livre, Louvain, Phalèse, 1569, p. 18 (RISM 1569/9 ; musique de Crecquillon – consultable sur le site de l’Österreichische Nationalbibliothek de Vienne [Réédition de 1560/7]).
1569_9_p18

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search