Gilbert Ducher traduit-il Mellin en latin ? (1538)

Dernière mise à jour : 31 août 2015

Ducher1 Ducher2

Gilbert Ducher, “Fauni ad Nymphas expostulatio, partim ex rythmo D. Mellini Sangelasii” (“Revendication d’une faune aux nymphes, traduction partielle d’un poème de Saint-Gelais”), Epigrammaton libri duo, Lyon, Sébastien Gryphe, 1538, p. 33-34.

François Rouget évoque ce texte dans son récent article “La Bergerie des Saules inédite de Mellin de Saint-Gelais” (B.H.R., t. 76, 2014, n° 1, p. 83). Il indique que le poème latin “imite directement une pièce de Pietro Bembo” mais “paraît aussi avoir été inspiré par des vers de Saint-Gelais”. Saulnier avait fait l’hypothèse, dans son édition des Divers jeux rustiques de Du Bellay (Genève, Droz, 1965, p. 219 sq.), que la transposition latine de Ducher pouvait être celle d’un fragment de la Bergerie des Saules dont le texte n’avait pas encore été retrouvé. Mais l’hypothèse ne convainc pas F. Rouget, qui a mis au jour cette œuvre dans le ms. Belin. Il penche plutôt pour l’idée que le texte original de Mellin que traduit ici Ducher, s’il a existé, est aujourd’hui perdu.

Notons le lien d’intertextualité entre le Faunus ad Nymphas de Bembo (composé c. 1499 mais publié pour la première fois à Venise en 1548), cette pièce de Ducher (1538), son modèle de Saint-Gelais s’il existe (avant 1538), et la Complainte des Satyres aux nymphes de Du Bellay (1558), notamment.

L’ouvrage de Ducher contient également une pièce adressée à Mellin de Saint-Gelais (voir cet article du carnet).


Pour citer cet article :
SICARD Claire et JOUBAUD Pascal, « Gilbert Ducher traduit-il Mellin en latin ? (1538) », Démêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 20 mai 2015, mis à jour le 31 août 2015 [En ligne] http://demelermellin.hypotheses.org/2723.

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search