Mellin de Saint-Gelais vu par Barthélemy Aneau dans Le Quintil Horatian (c. 1550)

Dernière mise à jour : 14 novembre 2014

Barthélemy Aneau, Le Quintil Horatian, Lyon, c. 1550.

Cet ouvrage publié anonymement, a longtemps été attribué à Charles Fontaine. Mais il est assurément de Barthélemy Aneau. L’objet de l’ouvrage est de s’en prendre à la Défense et Illustration de la langue française. A cette occasion, Aneau évoque Mellin, que Du Bellay avait malmené dans son polémique premier ouvrage (voir article du carnet). Aneau présente ainsi Saint-Gelais dans son chapitre “Chante moy une Musette resonnante, et d’une fluste bien joincte ces Eglogues” :

Et si vous autres me mettez en avant un Mellin Monsieur de Sainct Gelais, qui compose, voire bien sur tous autres, vers lyricques, les met en Musicque, les chante, les joue, et sonne sur les instrumens, je confesse, et say ce qu’il sait faire mais c’est pour luy. Et en cela il soustient diverses personnes, et est Poëte, Musicien, vocal, et instrumental. Voire bien d’advantage est il Mathematicien, Philosophe, Orateur, Jurisperit, Medecin, Astronome, Theologien, brief Panepisthemon. Mais de telz que luy ne s’en trouve pas treize en la grand douzaine, et si ne se arrogue rien, et ne derogue à nul.

Références du texte cité : Barthélemy Aneau, Le Quintil horatian, in Du Bellay, La Deffence, et illustration de la langue françoyse, éd. Jean-Charles Monferran, Genève, Droz, Textes Littéraires Français n° 543, 2008, p. 351-352.


Pour citer cet article :
SICARD Claire, «Mellin de Saint-Gelais vu par Barthélemy Aneau dans Le Quintil Horatian (c. 1550) », Démêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 29 août 2011, mis à jour le 14 novembre 2014 [En ligne] http://demelermellin.hypotheses.org/192.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search