« Ceste beauté tant requise et cherchée », un quatrain inédit de Mellin de Saint-Gelais ?

Dernière mise à jour : 22 novembre 2014

Au f. 60 v° du ms. B.N. fr 842 se trouve un quatrain qui ne figure pas dans les éditions modernes de Saint-Gelais. Il est toutefois placé à la fin d’une section du recueil consacrée à ce poète, composée de quatrains que Blanchemain et Stone publient sous le titre de « Vers pour tirer à l’aventure » (pour la description précise de son contexte, voir la fiche de ce manuscrit). À notre connaissance, la pièce n’est pas non plus attribuée à un autre auteur. Sans que cela soit évidemment certain, il n’est donc pas invraisemblable de penser qu’elle puisse être de Saint-Gelais. C’est pourquoi nous la reproduisons ici.

Ceste beauté tant requise et cherchée
Se peult user et peu de temps fleurir
J’ay bien veu nue toute menue perir
Par trop de vent, et trop estre chargée.


Pour citer cet article :
JOUBAUD Pascal et SICARD Claire, « « Ceste beauté tant requise et cherchée », un quatrain inédit de Mellin de Saint-Gelais ? », Démêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 15 novembre 2014, mis à jour le 22 novembre 2014 [En ligne] http://demelermellin.hypotheses.org/1887.