Jules César Scaliger “comble d’éloges” Saint-Gelais

Dernière mise à jour : 28 septembre 2014

Jules-César Scaliger, Julii Caesaris Scaligeri viri clarissimi poemata in duas partes divisa, Heidelberg ?, 1574.

  • Section Farrago, “Ad Mellinum Sangelasium” (incipit : “Melline franci gloria luminis”), p. 167 (lien vers la pièce ici).
  • Section Archilochus, “Mellino Sangelasio” (incipit : “Melline magni pectus internum Dei”), p. 343 (lien vers la pièce ici).

Voir l’ouvrage numérisé et sa présentation ici.

Nous ne sommes pas en mesure pour l’instant de fournir des éléments précis concernant la datation de ces deux poèmes. Scaliger, comme Saint-Gelais, meurt en 1558 et le recueil de ses œuvres que nous avons pu consulter paraît posthume. Il n’est pas exclu que les vers adressés à Mellin ait pu être imprimés dans une édition antérieure, mais rien n’empêche non plus que, du vivant de Scaliger, ils n’aient circulé que par voie manuscrite.

Dans l’ouvrage qu’il consacre à Mellin de Saint-Gelais, l’abbé Molinier revient sur la première de ces pièces, une ode particulièrement élogieuse. On peut lire ici ce qu’il en dit (p. 538-539).


Pour citer cet article :
SICARD Claire, « Jules César Scaliger “comble d’éloges” Saint-Gelais », Démêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 28 septembre 2014 [En ligne] http://demelermellin.hypotheses.org/1700.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search