Soissons 200

Fiche en cours d’élaboration
Dernière mise à jour : 29 août 2013

Ms. Soissons 200.

57 pièces attribuées à Saint-Gelais par Blanchemain, t. 3 ont été réattribuées à Chappuys.

Il reste toutefois une vingtaine de pièces de Mellin dans ce manuscrit :

  • “Pres du cercueil”, f. 43 r° (voir ici),
  • “Est-il poinct vray ou si je l’ay songé”, f. 42 v° (toutes deux attribuées à Chappuys dans le ms. mais que Blanchemain, Stone et Best s’accordent à considérer de Saint-Gelais),
  • “Soubz ce tumbeau gist une sepulture”, f. 77 v° (attribuée par le copiste du ms. à Saint-Gelais, ce sur quoi s’accordent les éditeurs modernes),
  • ainsi que 14 pièces anonymes attribuables, selon Best, à Saint-Gelais.

Le ms. est décrit par Plattard (Revue du Seizième Siècle, t. 12, 1925, p. 182-186) qui le désigne sous la côte Soissons 188 – mais il s’agit bien, sans conteste, du même.


Pour citer cet article :
JOUBAUD Pascal et SICARD Claire, « Description du ms. Soissons 200 », Démêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 29 août 2013, [En ligne] http://demelermellin.hypotheses.org/1384.



Citer ce billet
Claire Sicard (2011, 29 août). Soissons 200. Demêler Mellin de Saint-Gelais. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nihi

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search