B.N. fr. 2372 (manuscrit de Cangé)

Fiche en cours d’élaboration
Dernière mise à jour : 28 février 2015

Ms. B.N. fr. 2372. XVIe siècle.
Les Œuvres du roy François, premier de ce nom. 277 folios. Prose et vers.
Anciennes cotes : Français 2372 ; Anc. 8058(2). Parfois désigné comme le manuscrit Cangé. Il a été utilisé par Champollion pour la publication des œuvres de François Ier. Contient aussi des pièces de Marguerite de Navarre, Louise de Savoie, de dames de la cour (lettres en prose), de la petite bande du roi, de maîtresses du roi (selon Picot, peut-être Françoise de Foix et Anne de Pisseleu), de Clément Marot, d’Antoine Héroët, de Claude Chappuys, et une pièce attribuée à Victor Brodeau.
 
De Saint-Gelais, contient :
  • “Si mon regard s’adresse à aultre dame”.
  • “Dissimulez vostre consentement”.
  • “Pres du cercueil d’une morte gisante”, f. 152 v° (voir ici).
  • “Cessez mes yeulx de plus vous tormenter”.
  • “Le mal que j’ai ne se peut estimer”.
  • “Est il point vray ou si je l’ay songé”

Cette dernière pièce a été attribuée à Saint-Gelais par l’édition La Monnoye de 1719, suivie par Blanchemain. Sur la foi du ms. Soissons 200, elle a également pu être attribuée à Chappuys. Toutefois A.-M. Best ne la retient pas dans son édition des œuvres de ce poète (p. 51). Elle se fonde sur le fait que la pièce serait présente dans les mss. Vaticane 1493, B.N. fr 885 et 878. Cet argument ne tient pas, puisque le poème ne semble pas, en réalité, figurer dans ces mss. En revanche, on peut suivre Best dans ses conclusions, dans la mesure où la pièce est clairement attribuée à Saint-Gelais par le manuscrit B.N. fr 2335.


Pour citer cet article :
JOUBAUD Pascal et SICARD Claire, «Description du B.N. fr 2372 (manuscrit de Cangé) », Démêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 29 août 2011, mis à jour le 28 février 2015 [En ligne] http://demelermellin.hypotheses.org/1346.

 



Citer ce billet
Claire Sicard (2011, 29 août). B.N. fr. 2372 (manuscrit de Cangé). Demêler Mellin de Saint-Gelais. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nih1

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search