B.N. fr. 1700

Fiche en cours d’élaboration
Dernière mise à jour : 16 mai 2015

Datation : c. 1537, selon Luigia Zilli qui constate qu’aucune des pièces datables du codex n’est postérieure à cette date.
Le manuscrit compte 91 feuillets. Il est copié d’une même main. Il s’agit apparemment d’un recueil de cour, mais de composition assez inhabituelle à plusieurs titres :
→ D’abord, on y trouve des auteurs assez rarement attestés dans ce genre d’ouvrage, tels que Hugues Salel (3 pièces) ou Maurice Scève (2), ou encore des types de pièces peu fréquents, par exemple des psaumes.
→ Ensuite, on constate la présence d’un nombre plus important que d’ordinaire de textes du Cardinal de Tournon (8 pièces). Son nom est mentionné au titre de près de la moitié de ces poèmes. On relève par ailleurs un texte de Brodeau adressé à ce même cardinal. Si des vers de ce haut personnage sont attestés dans nombre de recueils de cour, c’est en général pour une pièce ou deux identifiables tout au plus. 
→ Enfin, on note que, plus souvent là encore que d’ordinaire, des noms d’auteurs figurent aux titres, ou en marge des textes. En ce dernier cas, ils ne sont pas nécessairement de la main du copiste principal, mais l’annotateur est sans doute du XVIe siècle.
De Saint-Gelais, le codex contient 9 pièces non consécutives, dont 1 n’est pas retenue par l’édition Stone mais figure tout de même dans les éditions collectives précédentes (“Mais où mectra l’on ung baiser favorable”). L’un des sonnets qui est assurément de Mellin (“Voyant ces mons de veuë si loingtaine”) est intitulé dans le ms. “Sonnet par Marot”. Les attributions du codex ne sont donc pas toujours fiables.

Pour citer cet article :
JOUBAUD Pascal et SICARD Claire, « Description du B.N. fr 1700 », Démêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 29 août 2013, mis à jour le 16 mai 2015 [En ligne] http://demelermellin.hypotheses.org/1334.


Citer ce billet
Claire Sicard (2011, 29 août). B.N. fr. 1700. Demêler Mellin de Saint-Gelais. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nigv

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search