« Pres du cercueil » – indications bibliographiques

Dernière mise à jour : 29  octobre 2016

Cette notice est en cours d’élaboration. Elle sera complétée progressivement.

CARAVAGE, "La mort de la Vierge", 1602-06, Musée du Louvre, Paris (source : WGA).

CARAVAGE, « La mort de la Vierge », 1602-06, Musée du Louvre, Paris (source : WGA).

Genre : Dizain.

Éléments pour la datation de la pièce : Avant 1533.

1. Variantes de la pièce
a. Titres donnés à la pièce

 – « Dizain de l’acteur au nom d’un dresseux sur la mort de conichon » (Fleurs de toutes joyeusetés, 1538).

– « Ayant esté malade apres la mort d’une dame » (Chantilly 523, c. 1544).

b. Variantes de l’incipit

– Pres du cercueil d’une morte gisante (série A : B.N. fr. 2335 ; B.N. fr. 2372)

– Pres du sercueil d’une morte gisante (série B : B.N. fr 878, Bern 148).

– Pres du cercueil d’ung amoureux gisant (Fleurs de toutes joyeusetés, 1538).

2. Où trouver la pièce ?
a. Sources du XVIe siècle
* Imprimés

[Remarque préalable : Aux alentours de 1530, paraît La Fleur de toutes joyeusetez. Ce recueil est augmenté au fil des rééditions successives. La pièce « Pres du cercueil » n’y figure ni en 1530, ni en 1535. Elle paraît à partir de 1538, avec de fortes variantes de titre et d’incipit (voir supra), qui permettent de supposer qu’il s’agit là non pas d’une leçon du dizain due à des remaniements de Saint-Gelais mais plutôt à une réécriture burlesque par un tiers (peut-être Luc ?) de cette pièce déjà connue de Saint-Gelais [Pour le détail de cette analyse et une comparaison des leçons du dizain, voir ici]. Cette version de l’imprimé est ensuite constamment reprise dans les rééditions ultérieures de 1540, 1552 – peut-être aussi celles de 1562-1563 que nous n’indiquons pas ici, faute d’avoir eu l’occasion de les consulter].

 – Petit Traicté. Contenant en soy la fleur de toutes joyeusetez en Espistres, Ballades et Rondeaulx fort recreatifz joyeulx et nouveaulx, Paris, Antoine Bonnemere et Vincent Sertenas, 1538.

Petit Traicté. Contenant en soy la fleur de toutes joyeusetez en Espistres, Ballades et Rondeaulx fort recreatifz joyeulx et nouveaulx, Paris, Antoine Bonnemere et Vincent Sertenas, 1540.

– Recueil de tout soulas et plaisir pour resjouir et passer temps. Aux amoureux comme Epistres, Rondeaulx, Ballades, Epigrammes, Dixains, Huictains nouvellement composé, Paris, Jean Bonfons, 1552.

Œuvres poétiques de Mellin de S. Gelais, Lyon, 1574.

* Manuscrits

Série A / 1ère leçon du texte

Ms. B.N. fr. 2335, f. 91 r° [c. fin 1533].

– Ms. B.N. fr. 2370.

Ms. B.N. fr. 2372, f. 152 v°.

– Ms. Rothschild 2965, f. 62 r°.

– Ms. Bern 148, f. 112 v°.

– Ms. Soissons 200, f. 43 r°.

Série B / 2nde (ou 3ème) leçon du texte

– Ms. Chantilly 523 [c. 1544], f. 200 v°.

– Ms. Belin 370 [c. 1558], f. 10 v°- 11 r°.

– Ms. Vaticane Ms. Reg. Lat. 1493. [c. 1558-1559], f. 83 v°.

Ms. B.N. fr. 885. [c. 1558-1569], f. 94 r°.

– Ms. B.N. fr. 878. [c. 1563], f. 92 v°.

Ms. Vienne 10.162. [Début du XVIIIe siècle], f. 11 v° – 12 r°.

* Recueils de musique

 /

b. Éditions modernes

– Blanchemain Prosper, Œuvres complètes de Melin de Saicnt-Gelays, Paris, 1873, tome 2, p. 85.

– Stone Donald Jr, Œuvres poétiques françaises, Paris, STFM, t. 2, p. 92.


Pour citer cet article : JOUBAUD Pascal et SICARD Claire, « « Pres du cercueil » – indications bibliographiques », Demêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 28 août 2013, [En ligne] https://demelermellin.hypotheses.org/1252.