Jacques Grévin pleure Saint-Gelais dans La Gélodacrye (1560)

Dernière mise à jour : 20 mai 2013

Après la mort de Mellin de Saint-Gelais, en octobre 1558, Jacques Grévin est l’un de ceux qui font paraître une pièce d’hommage célébrant l’illustre défunt. Dans ce sonnet final du premier livre de La Gélodacrye, (in L’Olimpe de Jaques Grevin de Clermont en Beauvaisis ensemble les autres oeuvres poëtiques dudit Auteur, Paris, Robert Estienne, 1560), Grévin insiste sur le lien entre Mellin et les astres, faisant ainsi référence à l’un de ses ouvrages en prose, l’Advertissement sur les jugemens d’astrologie, à une studieuse damoyselle, (Lyon, Jean de Tournes, 1546).

Notons que, dans la lignée de ce que Du Bellay avait proposé l’année précédente (voir notre article à ce sujet), Grévin associe une pièce déplorant la mort du roi Henri II (s. 33) et une autre celle de Mellin (s. 34). Il ne semble toutefois pas que les éloges de Grévin soient aussi ambigus que ceux de Du Bellay.


Texte cité d’après : Jacques Grévin, La Gélodacrye et Les vingt-quatre sonnets romains, texte établi et annoté par Michèle Clément, Publications de l’Université de Saint-Etienne, coll. Textes et contre-textes, 2001, p. 52.

Qui contemple le Ciel, qui charge la memoire,
Predisant le futur, contentant les nepveux
Trompe le sort humain, s’esleve jusqu’aux Cieux,
Despitant la Fortune, ayant sur mort victoire.

L’un cherche la grandeur, et l’autre donne gloire,
L’un se ravit au Ciel, l’autre chante les dieux,
L’un ne peult contenter le desir de ses yeux,
Et l’autre incessamment enrichit son histoire.

Nous les voyons tous deux tendre à l’éternité,
Tout deux chercher au Ciel une immortalité,
Tous deux gaigner ce but par mesme voye estroicte :

C’est cela qui me fait penser que maintenant
L’ame de SAINCT-GELAIS est dans le firmament,
Puisque vivant il fut Astrologue et Poëte.


Pour citer cet article :
SICARD Claire, « Jacques Grévin pleure Saint-Gelais dans La Gélodacrye (1560) », Démêler Mellin de Saint-Gelais, Carnet de recherche Hypothèses, 26 octobre 2011, mis à jour le 20 mai 2015 [En ligne] http://demelermellin.hypotheses.org/100.